Comment déguster les vins du vignoble de Côte-Rôtie ?

Bouteille Vignoble Côte Rôtie

Dans la Vallée du Rhône, plusieurs vignobles font la renommée de nombreuses régions sur le plan national et international. La liste renferme l’un des plus anciens de France, dont le vignoble de Côte-Rôtie qui dispose d’une histoire riche. Sa production permet d’obtenir des cépages qui font la particularité des bouteilles de vin.

Caractéristiques de l’appellation et des cépages pour faire le bon choix.

               D’emblée, Côte-Rôtie représente une appellation viticole implantée sur la rive droite de la vallée du Rhône septentrionale. D’ailleurs, le territoire compte d’ores et déjà 28 autres AOC qui complètent la sélection de la région. Parmi les plus vieux de l’Hexagone, le vignoble de Côte-Rôtie possède l’Appellation d’Origine Contrôlée depuis 1940. Il dispose également du label européen Appellation d’Origine Protégée. En termes de superficie, le vignoble se répartit sur 319 hectares entre 180 et 325 mètres d’altitude. Quant à la production, l’appellation ne conçoit que du vin rouge avec des nuances de grenat et d’orangés. Contrairement aux autres crus de la région, la bouteille du vignoble de Côte-Rôtie présente une particularité. En effet, les vins ne comportent que deux cépages comprenant le Viognier et le Syrah. Souvent, les vins se composent de 100 % de Syrah ou de 80 % Syrah et 20 % de Viognier suivant l’association souhaitée.

               Différents vignerons se spécialisent dans l’élaboration des vins de Côte-Rôtie notamment les vignobles Levet. Le domaine familial produit des vins authentiques et d’exception en Condrieu et Côte Rôtie en respectant un savoir-faire traditionnel du terroir.

Quels plats associés aux vins de Côte Rôtie ?

               Les vins de l’appellation du Côte-Rôtie dévoilent une teinte un peu plus foncée procurant des arômes qui varient avec l’âge. Dans sa jeunesse, le vin émet une saveur fruitée et épicée avec notes de mûres, myrtilles et cassis. En prenant de l’âge, les arômes prônent celui du cacao ou du café et de fruits confits. Une fois en bouche, le vin renvoie un goût de framboise qui peut être associé à une petite touche de vanille. D’une part, le vin rouge de Côte-Rôtie demeure un vin sec qui se marie parfaitement avec les viandes rouges. Il y a, par exemple, le pigeon, la dinde ou encore l’agneau. Il s’accompagne de gibiers ou de mets truffés tels que le risotto ou le ragoût. En apéritif, le vin se savoure avec du fromage de sa préférence privilégiant le munster ou d’une petite terrine.               

En somme, les vins du Côte-Rôtie se conservent longtemps entre 5 et 15 ans selon les besoins. Il est donc possible de le déguster dans sa pleine jeunesse ou au contraire, attendre un peu plus longtemps. Intégrant deux cépages, le vin est fortement aromatique et se reconnaît facilement en goût. Grâce à sa singularité, il s’adresse à tous les amateurs de grands crus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *